Please wait while JT SlideShow is loading images...
Le bâtiment scientifiqueVue de l'internat filleL'option théâtreLe CDILe gymnaseLe bâtiment des CPGE
Accueil CPGE Pourquoi une prépa ?
Mille lectures d'hiver

Mille lectures d’hiver

Le soir du 1èr février, dans le CDI de notre lycée, pour les élèves internes, a été organisée une soirée de lecture d’auteur, dans le cadre de l’action « Mille lectures d’hiver », en partenariat avec le CICLIC.

Ainsi, une quinzaine d’élèves sont venus pour écouter la comédienne Mathilde Kott, qui a lu pendant une heure, des passages du livre d’Hélène Frederick, «La Poupée de Kokoschka, le double illusoire d’Alma Mahler

«S’inspirant d’une histoire authentique, La poupée de Kokoschka réinvente sa version secrètement féminine au moyen d’une langue émotive et concrète. Une fiction qui interroge, dans l’acte de création comme dans le pacte amoureux, la monstruosité de tout fantasme de possession. » Munich, 1918. Hermine Moos, costumière de théâtre, reçoit du peintre Oskar Kokoschka une étrange commande : fabriquer une poupée grandeur nature à l’image exacte d’Alma Malher, sa maîtresse perdue. Tandis que la marionnette prend corps, sa conceptrice note dans un cahier le trouble que lui inspire cette folle entreprise. D’autant que les exigences du « maître » ne semblent connaître aucune limite… Mais au fil de ce journal intime, l’obsédante créature de chiffon cède bientôt la place à l’autoportrait d’une artiste bohème dans une société allemande entre débâcle et révolution. Et la jeune femme qui se dessine alors, modeste et iconoclaste, solitaire et émancipée, nous entraîne dans le libre dédale de ses désirs les plus insoupçonnés. »                                                                    https://www.babelio.com

La lecture de cette œuvre (inconnue des étudiants), dans laquelle l’auteur se met dans la peau de la costumière qui fabrique la poupée pour Kokoschka, a généré un vif dialogue. Les étudiants ont exprimé d’abord leur curiosité par rapport au choix du livre par la comédienne, ensuite la variété de leur ressenti, concernant la lecture de cette riche correspondance, du choix du sujet, à la forme d’écriture, et à la symbolique du contenu.

Des questions concernant le métier de comédien et l’écrivaine canadienne et son approche littéraire, ont prolongé agréablement la soirée, autour d’une collation, offerte par le lycée.

Les étudiants ont exprimé également leur désir d’achat du livre par le CDI et leur souhait de voir cette action renouvelée.

photo_MK