Please wait while JT SlideShow is loading images...
Le bâtiment scientifiqueVue de l'internat filleL'option théâtreLe CDILe gymnaseLe bâtiment des CPGE
Accueil Vie lycéenne Conférences
Cycle CLIO

Filles et fils de Clio - cycle de conférences d'histoire

muse_clio

Depuis l'année 2004-2005, les hypokhâgneux et khâgneux d'Orléans ont pu assister, dans des conditions privilégiées, aux conférences de plus de vingt historiens prestigieux et chercheurs confirmés, parmi les principaux animateurs de la discipline historique telle qu'elle s'écrit en france aujourd'hui.

Ce cycle de conférences a pour objet de les familiariser avec la recherche de type universitaire comme d'appréhender la diversité des métiers liés aux études d'histoire et de lettres.

Pour partie, les sujets des conférences sont alignés sur les programmes des ENS, sans perdre de vue la question des carrières et des métiers qui trouvera sa place dans le cadre des échanges avec les conférenciers.

Patrick Clastres, professeur d'histoire en khâgne, responsable du cycle de conférences.

 


Année 2011-2012

22 février 2012 : Journée d'études organisée par Isabel Dejardin (Lettres) et Patrick Clastres
(Histoire), professeurs en classes préparatoires AL, à destination des étudiants de khâgne et
d'hypokhâgne.
Remerciement à M. Philippe GUILLET directeur du muséum d'histoire naturelle d'Orléans pour son accueil.

Emilia N'DIAYE, "Si loin, si près: le regard sur l'Autre entre barbarie et exotisme". Agrégée de Lettres classiques, Émilia N'diaye est maître de conférences de latin à l'Université d'Orléans.

François HARTOG, «Ulysse, l'homme-frontière ». Ancien élève de l'École normale supérieure, François Hartog occupe la chaire d'historiographie antique et moderne à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Membre du Centre Louis Gernet de recherches comparées sur les sociétés anciennes, il est un historien internationalement reconnu tant pour ses travaux sur Hérodote et

Carole BOIDIN, "Voyager pour raconter: le voyage comme configuration narrative dans les cultures anciennes". Ancienne élève de l'Ecole normale supérieure, Carole Boidin est ATER à l'Université Paris Diderot-Paris 7, agrégée de lettres classiques et docteur en littératures comparées. Sa thèse portait sur « L'invention du conte comme forme littéraire. Lectures croisées de l'Âne d'oret des Mille et une nuits dans leurs versions anciennes et leurs reprises à l'époque d'Antoine Galland» et était dirigée par Florence Dupont (Paris Diderot -Paris 7). Elle s'intéresse à la littérature de jeunesse et aux contes et traditions narratives, sujets sur lesquels elle a publié des articles et des traductions.

Anne DUPRAT, "Le voyage et l'écriture de l'expérience (XVIe-XVIIe)". Ancienne élève de l'Ecole normale supérieure, Anne Duprat est maître de conférences à Paris IV -Sorbonne; elle dirige le Projet ANR CORSO « Islam et Chrétienté devant la Modernité. Images et réalités de la guerre de course en Méditerranée ", 2007-2010, et a également fondé aux éditions Bouchène une collection, Mediterranea, série « Barbaresques ", où sont publiés des récits originaux, nouvellement édités, rassemblés ou traduits,.

Mathieu FLONNEAU, « L'art du voyage au volant, tentative de périodisation ». Mathieu Flonneau est maître de conférences en histoire contemporaine à l'Université Paris l Panthéon-Sorbonne, membre du laboratoire IRICE (Identités, relations internationales et civilisations de l'Europe), chargé de cours à l'IEP de Paris. Auteur d'une thèse remarquée sur les usages de l'automobile à Paris, il s'intéresse à l'automobilisme défini comme une culture technique mais aussi comme un imaginaire des espaces et des rencontres.

Jean-Claude LABORIE, "Le voyage dans tous ses états: l'Amérique et la littérature au XVIe siècle". Jean-Claude Laborie est maître de conférences en littérature générale et comparée à l'Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense. Spécialiste des transferts culturels entre l'Europe et l'Amérique du Sud, il a publié de nombreuses études sur l'Amérique à l'époque coloniale, notamment, Mangeurs d'homme et mangeurs d'âme (2005), et sur les récits de voyage au XVIe siècle.

Amaury LORIN, «Du voyage de reconnaissance à la conquête coloniale: clichés, stéréotypes et préjugés en marge du réel (1899-1940) », Diplômé et docteur en histoire de l'Institut d'études politiques de Paris, Amaury Lorin est maître de conférences en Histoire contemporaine à l'Université catholique de Lille. Ancien élève de l'INALCO et ancien boursier de l'École française d'Extrême-Orient, il a consacré sa thèse à Paul Doumer. Ses recherches portent sur l'Indochine, l'Extrême-Orient et l'aventure coloniale.

Sophie LABATUT, «Segalen, ou réfléchir l'équipée »; Ancienne élève de l'Ecole Normale supérieure, Sophie Labatut est professeur de lettres en classes préparatoires, auteur d'une édition critique complète de René Leys de Segalen parue en 1999 en deux volumes chez Chatelain-Julien, puis simplifiée pour une édition en Folio Classique en 2000.

18 février 2012 : LIRE BALZAC
Organisation : Mme Feugeas et Mme Labatut, professeures de Lettres en khâgne et hypokhâgne.

"Lire, c'est créer peut-être à deux", le lecteur dans La Comédie humaine par Claire
Barel-Moisan
, chargée de recherche au CNRS.
La question du réalisme par Aude Deruelle, maître de conférences à l'université d'Orléans

28 janvier 2012 : COMMENT LIRE RACINE ET LE THEATRE?
Organisation : Mme Feugeas et Mme Labatut, professeures de Lettres en khâgne et hypokhâgne.

"Lire le théâtre" , par Eve-Marie Rollinat-Levasseur, maître de conférences à l'université Sorbonne nouvelle -Paris 3
"Phèdre héritière ?", par Isabel Dejardin, professeur de classes préparatoires
"Les mises en scène comme lectures plurielles: l'école des femmes en question", par Eve-Marie Rollinat-Levasseur


Année 2010-2011

23 novembre 2010 : « Le syndicalisme en France de 1791 à1946 » par Michel Dreyfus, directeur de recherches au CNRS, Université de Paris lPanthéon-Sorbonne

http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel Dreyfus

http://histoire-sociale.univ-paris1.fr/spip.php?article23

18 janvier 2011 : « Les socialistes français et les ouvriersjusqu'en 1946 » par Noëlline Castagnez, maîtresse de conférences en histoirecontemporaine, Université d'Orléans

http://fr.wikipedia.org/wiki/No%C3%ABlline Castagnez

http://centre-histoire.sciences-po.fr/centre/chercheurs/castagnez.htm1

Février 2011 : « Le Play, les Leplaysiens et les mondes dutravail du Second Empire à la Seconde guerre mondiale» par Antoine Savoye, professeur ensciences de l'éducation, Université de Paris VIII Vincennes-Saint Denis

http://recherche.univ-paris8.fr/redfichper.php?PersNum=589

17 mars 2011 : « La péninsule ibérique aux époques romaines (fin IIIe avant JC -début VIe après JC) » par Patrick Le Roux, professeur émérite d'histoire romaine, Université de Paris XIII Nord

 www.anneeepigraphigue.msh-paris.fr/IMG/doc/OKLEROUX.doc

 


Année 2009-2010

Colette Beaune, professeure émérite à l'Université de Paris X Nanterre, « Faire l'histoire de la royauté médiévale»
Jérôme Bocquet, maître de conférences à l'IUFM Centre Val de Loire, CNRS-EMAM, « La genèse des nationalismes arabes de la fin de l'Empire ottoman aux indépendances»
Ludivine Bantigny, maîtresse de conférences à l'Université de Rouen, Centre d'histoire de Sciences Po, « Faire l'histoire de la jeunesse en France»
Patrick Eveno, maître de conférences habilité à l'Université de Paris l, IDHE, « Faire l'histoire de la presse et devenir journaliste ».

 


Année 2008-2009

Pap Ndiaye, maître de conférences à l'EHESS, « Histoire des populations noires de 1848 à nos jours »
Serge Berstein, professeur émérite des Universités à l'Institut d'études politiques de Paris, « Être républicain sous les Ille et IVe Républiques»
Pierre Serna, professeur à l'Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, directeur de l'Institut d'Histoire de la Révolution Française, « La Révolution française: où en sont les historiens aujourd'hui? »
Jean-Claude Yon, maître de conférences habilité à l'Université de Versailles Saint-Quentin, directeur adjoint du Centre d'Histoire culturelle des sociétés contemporaines, « Napoléon III : jusqu'où une
réhabilitation? »
Jean-Louis Brunaux, archéologue et chercheur au CNRS, laboratoire de l'ENS Ulm, « Nos ancêtres les Gaulois ».

 


Année 2007-2008

Piotr M.A. Cywinski, directeur du Musée d'Etat d'Auschwitz-Birkernau, « Le Musée d'Auschwitz»
Jean-Paul Thuillier, directeur du département des Sciences de l'Antiquité de l'ENS Ulm, « L'étruscologie aujourd'hui »
Pascal Cauchy, secrétaire général de l'Ecole doctorale de Sciences Po, « De Moscou à Sciences Po »
Yannick Dehée, PDG de Nouveau Monde éditions, « De l'histoire du cinéma à l'édition de demain », 25 mars 2008.

 


Année 2006-2007

Pascal Ory, professeur à l'Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, « Une affaire de triangles, ou l'histoire n'est pas seulement un métier»
Pap Ndiaye, maître de conférences à l'EHESS, « Historien et citoyen: itinéraires franco-américains »
Alain Malissard, professeur de latin à l'Université d'Orléans, président de l'association G. Budé Orléans, « De la colonne Trajane à l'eau romaine »
Alfred Wahl, professeur émérite à l'Université de Metz, « Faire l'histoire de l'Allemagne contemporaine»

 


Année 2005-2006

Marie-Claude Blanc-Chaléard, maître de conférences à l'Université Paris I Panthéon Sorbonne, « Faire l'histoire des migrations (anciennes et nouvelles) »
Patrick Le Roux, professeur d'histoire romaine à l'université Paris XIII,. « L'Empire romain est-il encore d'actualité? »
Jean-Louis Chaléard, professeur de géographie à l'Université Paris I Panthéon Sorbonne, « Quelles géographies du développement en Afrique au sud du Sahara? »
Jean-François Sirinelli, professeur à l'Institut d'études politiques de Paris, directeur du Centre d'histoire de Sciences Po, « Comprendre le XXe siècle français ».

 


Année 2004-2005

Alexandre Farnoux, professeur d'histoire de l'art et d'archéologie grecs à l'Université Paris IV Panthéon Sorbonne, « Faire de l'archéologie classique»
Annick Notter, conservatrice des musées d'Orléans, « Faire vivre un musée»
Christine Bard, professeure à l'Université d'Angers, « Faire l'histoire des femmes»
Georges Vigarello, professeur à l'Université Paris V Descartes, « Du corps redressé au corps embelli »