Le bâtiment scientifique
Le bâtiment scientifique
Vue de l'internat fille
Vue de l'internat fille
L'option théâtre
L'option théâtre
Le CDI
Le CDI
Le gymnase
Le gymnase
Le bâtiment des CPGE
Le bâtiment des CPGE
AAL Musique
L'Ensemble Musical
AP travaux
Les arts plastiques
Previous Next Play Pause
1 2 3 4 5 6 7 8

Le Français

Aimer lire, faire preuve d'une inextinguible curiosité, s'intéresser aux secrets de la création littéraire, justifier précisément ses idées dans une langue simple et claire, telles sont les principales clés des études de lettres en classe préparatoire.
On y apprend à cultiver et approfondir ces qualités, à faire reculer ses propres limites, par une régulière « gymnastique » de la sensibilité, de la culture, de l'intelligence.

2 possibilités : DEVENIR UN VRAI « LITTERAIRE » OU ETENDRE SA CULTURE

L'enseignement des lettres en prépa littéraire ouvre plusieurs parcours possibles pour l'étudiant :

Pour ceux qui voient se confirmer un réel goût pour la littérature, c'est une initiation à la spécialisation « lettres modernes » ou « lettres classiques » qui sera offerte en 2ème année (khâgne) comme à l'université (LMD), vers les carrières d'enseignement, de recherche, de documentation, de culture.

Pour ceux qui envisagent d'autres parcours, c'est une solide culture littéraire appréciable dans toutes les spécialisations (histoire-géographie, langues, philosophie) comme dans de nombreux concours (études politiques, commerciales, administration)

Deux constantes : PERFECTIONNER LA METHODE ET l'EXPRESSION

Dans tous les cas, elle met en œuvre des méthodes d'analyse, d'argumentation, de synthèse, et permet de développer à la fois des qualités de pertinence et de rigueur. Dans toutes les situations d'étude, l'accent est mis sur le perfectionnement de l'expression, écrite et orale, ainsi que sur la correction et la clarté de la langue.

Un vaste programme : PROSE, POESIE, THEATRE, DU XVIEME SIECLE A NOS JOURS

3 approches : études intégrales, extraits complémentaires, lectures critiques

Une année d'hypokhâgne permet de parcourir 3 cycles : prose, poésie, théâtre ; chacun de ces cycles permet d'étudier des œuvres du XVIème siècle à nos jours, sous la forme de lectures d'œuvres intégrales, mais aussi d'extraits complémentaires et d'initiation à la critique.

2 pratiques fondamentales : L'EXPLICATION DE TEXTE, LA DISSERTATION

Chaque séance est composée d'une explication de texte orale (individuelle ou collective) et d'un cours sur l'œuvre, l'époque, l'auteur, le courant ou le genre étudié.
Les interrogations orales individuelles, « colles » (3 dans l'année), consistent également en une explication de texte sur un programme de lectures en cohérence avec le genre étudié en classe.
La méthode du commentaire composé est abordée dans le courant de l'année, mais sera approfondie en khâgne pour ceux qui auront choisi l'option Lettres modernes.

Dans l'année 6 à 7 dissertations littéraires sont proposées, elles mettent en œuvre les connaissances acquises aussi bien que les lectures personnelles ; elles donnent lieu à des corrigés détaillés qui permettent d'améliorer la méthode, d'élargir les champs d'investigation, de revenir sur des points d'orthographe ou de syntaxe.

Retour aux enseignements

Une langue et son choix en LVA et LVB

En hypokhâgne, l'espagnol est proposé en LVA ou LVB soit l'équivalent au départ de Lv1 et Lv2au lycée . Les deux hypokhâgnes AL sont regroupées pour la LVA et le LVB.

Les horaires sont de 4H en LVA et de 2H en tronc commun pour les LVB auxquelles se rajoutent 2H de spécialité en option.

Le professeur est le même en LVA et LVB ce qui permet des glissements d'un groupe à l'autre lors du 1° mois de cours pendant lequel les étudiants peuvent changer d'option.

Les exercices proposés sont de même type , que l'on soit en LVA ou en LVB:
version littéraire et presse, explication de textes et commentaire littéraires, thème grammatical et littéraire,commentaires d'articles de presse, exercices structuraux et QCM pour les apprentissages de grammaire pure, apprentissage de lexique à partir des textes étudiés et du manuel de vocabulaire imposé, apprentissage de poèmes pour améliorer le respect phonologique se constituer un corpus de référence, cours d'histoire et de civilisation...

Les étudiants devront donc se munir d'outils tels qu'un dictionnaire bilingue Larousse, un unilingue le Clave,une grammaire, la Grammaire de l'Espagnol moderne de Bedel publiée chez PUF, leManuel de Vocabulaire Du mot à la phrase vocabulaire espagnol contemporain Hélène Moufflet chez ellipses et le livre de nouvelles 10 cuentos españoles y latinoamericanos publié chez Didier.( livre qu'ils devront avoir lu à l'entrée en hypokhâgne ).Il serait bon aussi que les étudiants aient photocopié les conjugaisons espagnoles ainsi qu'appris les principaux verbes irréguliers sur leur livre de terminale). Comme internet est un vecteur très rapide pour accéder à l'information, ils y trouveront les éditions online du País( le quotidien espagnol le plus utilisé lors de concours ENS, écoles de commerce et instituts de sciences politiques..) de la Vanguardia d'ABC et de journaux latinoaméricains comme La Nación ou Clarín...Il est souhaitable de les consulter régulièrement.

Si la LVA est bien le prolongement de la LV1 au Lycée, il ne faut pas perdre de vue que de nombreux étudiants inversent leurs langues à l'entrée de l'hypokhâgne par goût, par compétences supérieures en espagnol ou par désir d'entrer dans des IEP très sélectives en anglais, le ratio devenant plus favorable pour eux en espagnol notamment à Paris et Bordeaux. Nombreux choisiront la spécialité espagnol en khâgne soit pour poursuivre des études hispaniques pointues et réintégrer l'université où leurs résultats seront excellents, soit pour tenter avec succès les concours IEP, écoles de traduction type ISIT, écoles de journalisme, de communication...
Pour les élèves , la LVA présente un avantage, car le groupe classe est plus restreint qu'en LVB, ce qui crée un suivi important de la part du professeur,de plus rapides progrès, un investissement supérieur et engendre une ambiance plus souple qu'en LVB (plus de 40 élèves en début d'année). Les évaluations sont fréquentes, les supports très variés (6 devoirs sur table en temps limité type concours sur l'année), la prise de parole plus intense..Le programme de civilisation porte sur Espagne et Amérique Latine XIX- XX°.
Chaque année nous étudions un classique de la littérature espagnole ou latinoaméricaine:lecture suivie, analyses , versions...

Quant à la LVB qui touche un plus grand nombre de candidats, il faut bien débrouiller quelques noeuds car un étudiant et ses parents pourraient y perdre leur latin...
En effet, 2H sont obligatoires dans le tronc commun mais c'est trop peu si l'on souhaite entrer dans une école de commerce ou dans un IEP; c'est trop si l'on se destine aux lettres classiques et que l'on a négligé cet enseignement dans le secondaire. Voilà pourquoi, si les étudiants suivent par ailleurs un enseignement de grec et de latin, ils pourront abandonner cet enseignement en décembre comme le stipulent les textes officiels.
Pour les étudiants qui souhaitent intégrer les IEP ou les écoles de commerce, il faudra impérativement prendre l'enseignement de spécialité ce qui rajoutera 2H à leur horaire (4H en tout:tronc commun + spécialité) et les amènera à des progrès spectaculaires et des compétences supérieures. L'enseignement alors rejoindra les objectifs posés en LVA puisqu'en hypokhâgne l'on souhaite gommer la différence entre les deux langues. Certains d'entre eux choisissent d'ailleurs régulièrement la permutation de leurs langues aux concours ou de poursuivre en spécialité espagnol en khâgne. Jusqu'à présent ils n'ont pas eu à s'en plaindre puisque nous avons ainsi formé des sous-admissibles à l'ENS, des intégrés à sciences po Paris et Bordeaux et des reçus aux concours de recrutement de la fonction publique (Capes et Agrégation, etc)
Un choix pertinent de langues est un gage de réussite .
Voilà pour les grandes lignes de l'enseignement de l'espagnol en hypokhâgne.

Retour aux enseignements

Objectifs et mise en oeuvre de l'Allemand LVA - LVB

En langue vivante, et tout particulièrement en allemand, l'hypokhâgne est un espace de découverte, de liberté (discrètement contrôlée par le professeur ! ) et une véritable bouffée d'oxygène entre les classes du secondaire et la préparation aux concours en deuxième année. La langue y est toujours instrument de communication écrite et orale, mais elle devient aussi un objet d'étude dont, à travers l'exercice de la traduction, on apprend à mieux saisir la cohérence et l'originalité par rapport à sa langue « maternelle ». On découvre aussi, la littérature allemande d'hier et d'aujourd'hui, le pays de Goethe et de Günter Grass. C'est pour beaucoup une révélation !

S'il n'y a pas en hypokhâgne de véritable « programme », on poursuit donc deux objectifs principaux autour desquels s'organisera le travail de l'année :

L'approfondissement de la maîtrise de la langue parlée et écrite
La découverte de la civilisation et de la littérature des pays de langue allemande, essentiellement du 18ème siècle à nos jours.

Après deux semaines de révisions grammaticales systématiques, les quatre heures de langue en LVA et les deux heures obligatoires de LVB seront consacrées à l'étude des textes littéraires et de civilisation les plus variés, sous forme d'explications de textes et de commentaires écrits et oraux, préparés et travaillés en classe ou à la maison, de façon individuelle, par petits groupes ou collectivement. On partira de textes du 20e siècle pour remonter dans le temps et découvrir progressivement les moments « phare » de la littérature allemande, Romantisme, Symbolisme, Expressionnisme, qui seront toujours étudiés dans leur contexte historique. Des exercices de traduction allemand / français et français / allemand viendront compléter ce travail dans la perspective, en deuxième année et au-delà, de la préparation aux concours des grandes écoles (ENS, Ecoles de commerce, IEP) pour lesquels ces exercices sont toujours dotés de fort coefficients.
Les deux heures supplémentaires d'option de LV2 sont consacrées à l'approfondissement des thèmes abordés dans le cours commun.
Suivant l'actualité du moment, on ne se privera pas non plus du plaisir d'aller « entre germanistes » au théâtre ou au cinéma assister à un spectacle d'un auteur de langue allemande (Brecht, Kafka, Thomas Bernhard sont régulièrement représentés au Théâtre d'Orléans) ou voir un film en V.O. (« Das Leben der Anderen », « Auf der anderen Seite » , die Welle en 2009)

En LVA comme en LVB, ce travail exigeant, mais passionnant, se fait toujours dans la bonne humeur et en petits groupes, ce qui favorise la convivialité et l'échange. L'erreur n'est jamais considérée comme une « faute », mais comme une étape nécessaire de l'apprentissage, car, comme l'écrit Goethe dans son Faust :

« Es irrt der Mensch, solang er strebt!»

Retour aux enseignements

Objectifs et mise en oeuvre de l'Anglais

L'enseignement de l'anglais LV1 en classe d'hypokhâgne s'adresse à tous les anglicistes motivés par la découverte de la civilisation et de la littérature anglo-saxonnes. Il propose une remise à niveau linguistique en début d'année grâce à des révisions grammaticales intensives. Le travail effectué au cours de l'année porte, d'une part, sur l'acquisition des techniques de traduction qui conduiront rapidement à la transposition de courts textes littéraires d'une langue dans l'autre ; et d'autre part, sur l'apprentissage de la méthodologie du commentaire littéraire, à partir de textes tirés pour l'essentiel des littératures britannique et américaine du 19ème et 20ème siècles. Ce programme s'inscrit dans le cadre de la préparation des étudiants au concours des Ecoles Normales Supérieures, préparation qui est systématisée en deuxième année de CPGE littéraire. Les textes étudiés sont également définis en fonction de l'actualité littéraire, théâtrale, et cinématographique. L'exercice du commentaire prendra aussi régulièrement pour support des articles de presse récents.

Retour aux enseignements

Les atouts d'une prépa littéraire AL

Une expérience humaine intense faite d’exigences élevées, d’un rythme soutenu, d’attention et de travail, dans une ambiance stimulante et chaleureuse ; contacts humains, vie intellectuelle et sociale, cadre rassurant et structurant permettent aussi de repousser ce qu’on croyait ses propres limites, en capacité de travail, en autonomie, en efficacité ; on s’approprie savoirs et moyens de savoir, on améliore la qualité de son expression, on développe l’esprit d’analyse, de participation.

Un cadre favorable à la construction de son parcours d'études offrant les conditions propices à la réussite des concours aux Grandes Ecoles mais également de nombreux aménagements et passerelles pour choisir sa formation sans se spécialiser prématurément, faire de bons choix en temps utiles, en fonction de ses goûts et capacités, bref construire son orientation de façon lucide et éclairée.

Une solide garantie de pertinence méthodique, de faculté d'adaptation, appréciable à toutes les étapes de la vie professionnelle, quelle que soit la poursuite d'études, et même sur le plan de la personnalité intellectuelle. L'étudiant de classe préparatoire se distingue par sa rigueur, sa capacité de travail et sa culture, autant de qualités qui accompagnent et enrichissent considérablement un parcours de formation, un parcours professionnel et un parcours de vie.



Les atouts d'une prépa littéraire AL | Les disciplines en un clic | Et après ? | Témoignages et parcours

 

Standard : 02 38 79 56 00
Vie scolaire CPGE : 02 38 79 56 07
Vie scolaire 2nd cycle : 02 38 79 56 08 ou 09
Proviseur : 02 38 81 74 56
Intendance : 02 38 79 56 40
Proviseurs adjoints : 02 38 79 56 47
2 rue Marcel Proust, 45044 ORLEANS CEDEX1

Back to top