Le bâtiment scientifique
Le bâtiment scientifique
Vue de l'internat fille
Vue de l'internat fille
L'option théâtre
L'option théâtre
Le CDI
Le CDI
Le gymnase
Le gymnase
Le bâtiment des CPGE
Le bâtiment des CPGE
AAL Musique
L'Ensemble Musical
AP travaux
Les arts plastiques
Previous Next Play Pause
1 2 3 4 5 6 7 8

Bienvenue au Lycée Pothier

"Pour un lycée ouvert de la réussite, de l'ambition dans le projet d'orientation et de la citoyenneté".

  • Axe 1 : la réussite de l'ensemble des élèves
  • Axe 2 : éducation à l'orientation et parcours de découverte des metiers et des formations
  • Axe 3 : ouverture (interne et externe) et citoyenneté

Consulter le projet d'établissement (au format pdf).

Principaux objectifs du projet d'établissement

Le projet d’établissement pour les trois prochaines années scolaires (2004 – 2005, 2005 - 2006 et 2006- 2007) s’organise, dans la continuité des actions conduites ces dernières années et en cohérence avec les politiques nationale et académique et avec la politique d’établissement définie par le conseil d’administration le 5 février 2004, autour de dix objectifs principaux :

Pour atteindre chacun de ces objectifs un certain nombre d’actions sont envisagées dont les contenus et les modalités de mise en œuvre sont, dans les grandes lignes, arrêtés par le conseil d’administration. Ces contenus et ces modalités devront ensuite être complétés et précisés par les différents acteurs concernés, dans le cadre de l’autonomie qui leur est accordée et qui constitue un facteur essentiel du dynamisme de l’établissement.

Pour chacune des actions envisagées il convient de prévoir l’importance et l’origine des moyens nécessaires. Il peut s’agir :

  • d’heures d’enseignement ou d’animation (H.S.A. - H.S.E. - H.T.S.) soit prises sur la dotation horaire globale (D.H.G.) du lycée, soit faisant l’objet d’une demande d’aide spécifique auprès des services académiques.
  • de crédits de fonctionnement voire d’équipement.
  • Budget ou décision modificative au budget
  • Foyer socio-éducatif.
  • Subvention spécifique accordée par le Rectorat.
  • Subvention spécifique accordée par le Conseil Régional.

OBJECTIF N° 1 : LA RÉUSSITE SCOLAIRE DE TOUS LES ÉLÈVES

Afin de pouvoir conduire tous les élèves sur les chemins de la réussite et notamment de réduire le taux d’échec au baccalauréat et le nombre de redoublements en classe de Seconde, le lycée Pothier affiche non seulement un certain niveau d’exigence sur le plan scolaire mais s’efforce également d’apporter aux élèves en difficulté l’aide la plus personnalisée possible. Cette aide peut s’exercer dans quatre domaines complémentaires : pédagogique, méthodologique, psychologique et financier.

1. Le soutien pédagogique : 

En principe, comme l’aide individualisée mise en place en seconde, les actions de soutien pédagogique qui seront conduites dans le cadre du projet d’établissement s’adresseront à des petits groupes d’élèves qui devront être volontaires et partie prenante dans l’analyse des difficultés qu’ils rencontrent. Elles concerneront diverses disciplines et pourront prendre différentes formes ; elles seront mises en place en fonction des moyens dont disposera l’établissement, en respectant l’ordre prioritaire suivant :

  • 1 heure de soutien en français pour chacune des classes de 1ère ES et 1ère S qui ne bénéficient pas, par ailleurs, du système des modules d’enseignement en français. Il s’agit d’apporter aux élèves une aide pour améliorer :
  • leur compréhension des textes, y compris des énoncés de devoirs
  • leur expression écrite (technique de la dissertation, syntaxe, orthographe)
  • leur expression orale, notamment dans la perspective de l’épreuve orale anticipée de français.

Coût total pour 7 divisions : 7 HSA

  • un contingent de 540 HSE pour effectuer du soutien ponctuel : il s’agit d’offrir aux enseignants la possibilité de mettre en place de façon ponctuelle et en fonction des besoins ressentis, des actions de soutien qui s’adresseront avant tout aux élèves ayant du mal à assimiler certains programmes d’enseignement au rythme normal de la classe, ou rencontrant des difficultés plus passagères. Ces actions pourront se dérouler à tous les niveaux du lycée et dans toutes les disciplines d’enseignement ne bénéficiant pas déjà d’heures d’aide individualisée ou de soutien inscrites officiellement à l’emploi du temps des élèves. Dans le cadre de ces actions de soutien ponctuel on pourra également organiser des activités expérimentales dans le but de développer, chez les élèves, le goût des sciences.

Pour chaque heure de soutien une fiche de suivi (pédagogique et comptable) doit être remplie.

Coût total : 15 HSA (= 540 heures supplémentaires effectives ou HSE)

  • une demi – heure de soutien hebdomadaire pour chacune des trois matières scientifiques (mathématiques, sciences physiques et sciences et vie de la terre) pour chaque classe de Terminale S.

Coût total : 7,5 HSA

En outre, les assistants d’éducation, pour partie de leur service et en fonction de leurs compétences, pourront aider individuellement les élèves, dans les termes prévus dans leur contrat d’embauche.

Par ailleurs, afin de favoriser le travail personnel des élèves lorsque leur emploi du temps présente des plages de liberté en cours de journée, une salle d’étude surveillée sera ouverte au rez-de-chaussée du bâtiment d’externat du Second Cycle, chaque fois que cela sera possible.

2. L’aide méthodologique : 

En complément de l’initiation des élèves aux diverses méthodes de travail conduite par les professeurs des différentes disciplines pendant leurs heures de cours, quatre actions sont envisagées dans le cadre du projet d’établissement :

  • Enrichissement de la bibliothèque " procédures d’apprentissage et méthodes de travail " existant au CDI à l’intention des enseignants.
  • mise en place d’une action de formation continue sur les procédures d’apprentissage et l’amélioration des méthodes de travail des élèves (voir objectif N° 10).
  • Initiation et encouragement des élèves au travail en groupe dès la classe de Seconde.
  • initiation aux méthodes de la recherche documentaire par les documentalistes : repérage des lieux, notions de classification, questionnement du sujet, recherche informatisée des documents, sélection des informations, critique des informations particulièrement avec Internet, restitution des informations. Le CDI constitue un centre de ressources pour tous les élèves et tous les personnels du lycée, tenant compte des besoins des uns et des autres. Une formation collective et/ou individualisée aux usagers en ce qui concerne la méthodologie de recherche documentaire y est assurée. Les documentalistes souhaitent travailler en étroite collaboration avec les professeurs afin de former le mieux possible les élèves aux techniques documentaires et les rendre ainsi plus autonomes :
  • Accueil de toutes les classes de seconde au premier trimestre : " Le CDI : ressources et accès aux informations (logiciel de recherche documentaire, Internet) ". Présentation effectuée en présence des professeurs d’ECJS ou d’une autre discipline, avec une demi - classe.
  • Bilan des compétences documentaires pour les travaux personnels encadrés (TPE) en première et en terminale. Accueil des classes selon les besoins, avec les professeurs.
  • Propositions de séances de travail avec les professeurs qui n’ont pas encore pratiqué les TPE.
  • Travaux d’initiative personnelle encadrés (TIPE) : présentation des ressources et des accès aux élèves de Classes Préparatoires scientifiques, en concertation avec leurs professeurs, selon le calendrier des TIPE.
  • Classes préparatoires littéraires : présentation du lieu et de ses ressources à la rentrée scolaire.
  • les redoublants de Seconde sont répartis sur l’ensemble des classes de Seconde.
  • Dans toute la mesure du possible, chaque professeur principal organise un tutorat pour chacun de ses élèves.
  • Prise en charge des redoublants de Seconde :

3. Le soutien psychologique et la lutte contre l’absentéisme scolaire : 

La lutte contre l’absentéisme scolaire est l’une des priorités retenues au niveau de l’établissement pour les trois prochaines années scolaires. Si cette lutte passe par l’amélioration des différentes procédures suivies pour le contrôle de l’assiduité des élèves et l’exploitation qui en est faite ( y compris sur le plan disciplinaire), elle relève, pour l’essentiel, de l’aide psychologique apportée aux élèves concernés par cet absentéisme.

Le soutien aux élèves en difficulté peut s’exercer sur le plan moral et psychologique grâce à la présence dans l’établissement de professionnels spécialisés (médecin de santé scolaire, infirmières, assistante sociale, conseillers d’orientation psychologues, conseillers principaux d’éducation, proviseurs -adjoints et proviseur) qui ont décidé de travailler ensemble au sein d’une structure mise en place depuis plusieurs années (le GSAE = groupe de suivi et d’aide aux élèves) afin d’additionner leurs compétences pour une meilleure analyse des problèmes rencontrés par les élèves et un meilleur accompagnement des jeunes en difficulté. Chaque fois que cela apparaîtra nécessaire, le GSAE associera à ses travaux un ou plusieurs enseignants connaissant particulièrement bien les cas étudiés.

En outre, le GSAE travaillera en relation étroite avec le Comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) dont la mise en place est envisagée dans le cadre de l’objectif N° 3.

 4. Les aides financières : 

Outre les bourses d’enseignement secondaire ou supérieur, une aide peut être apportée aux élèves par :

  • la caisse de solidarité après décision du conseil d’administration.
  • le fonds social lycéen ou le fonds social des cantines sur avis d’une commission spécifique dont la composition est arrêtée chaque année par le conseil d’administration du lycée.

Chaque année, les crédits disponibles sont d’environ 2 500 Euros pour la caisse de solidarité qui est alimentée par les cotisations facultatives des élèves et 8 000 Euros pour le fonds social lycéen et le fonds social des cantines (crédits d’état délégués par le rectorat).


OBJECTIF N° 2 : L'ÉLARGISSEMENT DE LA CULTURE GÉNÉRALE DES ÉLÈVES GRÂCE À DES ACTIVITÉS COMPLÉMENTAIRES DE L'ENSEIGNEMENT

Il s’agit de renforcer la culture générale des élèves et leurs moyens d’expression grâce à la mise en place d’ateliers et l’organisation d’activités culturelles diverses en favorisant le plus possible l’implication des élèves eux – mêmes (débats, exposés …).

 1. ATELIER "SCIENCES - MULTIMÉDIA" ( coût : 2 séances de 2 heures = 4 heures)

L’atelier " Sciences – Multimédia " a pour objectifs :

  • une découverte des ressources du réseau informatique du lycée ;
  • un renforcement des apprentissages fondamentaux tant dans le domaine littéraire que scientifique ;
  • une ouverture vers la culture scientifique.

Les activités proposées sont complémentaires de celles dispensées dans le cadre de l’enseignement obligatoire. Par la pratique, l’élève découvre les très nombreuses potentialités du réseau informatique du lycée et apprend à les utiliser judicieusement. L’objectif est de développer l’autonomie de l’ élève par rapport à l’outil informatique, outil qu’il sera de plus en plus amené à utiliser pendant toute la durée de sa scolarité au lycée.

L’utilisation du traitement de texte, du tableur – grapheur, le travail sur les images numériques, la création de pages – Web visent à améliorer l’expression, la communication, la rigueur de l’analyse et du raisonnement.

Les thèmes de travail seront choisis de façon à développer la culture et la curiosité des élèves dans le domaine des sciences. Ainsi, il s’agit de renforcer le goût des sciences, tant pour les élèves futurs scientifiques que pour ceux qui, tout en s’orientant vers d’autres sections, continuent à bénéficier d’un enseignement scientifique.

L’atelier " Sciences – Multimédia " est proposé aux élèves au moment de leur arrivée au lycée, en classe de Seconde. Ces activités sont facultatives mais vivement conseillées aux élèves qui en ont le plus besoin : c’est une forme de soutien et d’approfondissement scolaire. L’atelier " Sciences – Multimédia " est inscrit à l’emploi du temps des classes concernées et des professeurs qui en sont les animateurs. D’autres professeurs souhaitant proposer ponctuellement une activité pourront s’associer à l’équipe des professeurs animateurs.

Coût : - 2 h x 2 groupes = 4 heures
- Crédits de fonctionnement à prendre sur le chapitre A1 ou subventions spécifiques.

2 . ATELIER JAZZ (coût = 2 heures)

  • Pratique collective de la musique de jazz.
  • Concerts et participation à des manifestations culturelles organisées au sein du lycée.

3. SAISON MUSICALE OFFERTE PAR L’ENSEMBLE PHILIDOR : 

Chaque année, trois concerts sont donnés par l’Ensemble Philidor. Le programme est élaboré en concertation avec quelques professeurs et débouche sur un travail pédagogique dans les classes autour des œuvres musicales présentées.

Financement : 90 % par le Conseil Régional et la Caisse des Dépôts et Consignations
10 % par le Foyer socio – éducatif ou sur le budget du lycée (crédits d’animation et crédits conférences).

4 . ORGANISATION DE CONFÉRENCES, DÉBATS, EXPOSITIONS ET VISITES : 

Afin d’élargir l’horizon culturel des élèves et des étudiants, l’établissement organisera, chaque année, des conférences, des débats, des expositions, des sorties au théâtre et au cinéma et des visites d’entreprises ou musées, se rapportant à des thèmes variés dans les domaines de la philosophie, de la littérature, de l’histoire, de l’économie, des sciences et des arts.

Chaque fois que cela sera possible, de telles actions s’inscriront dans le cadre des opérations lancées par les autorités de tutelle (ministère de l’Éducation Nationale, rectorat et région) afin de bénéficier des aides susceptibles d’être apportées (exemple : " Aux arts, lycéens ! ").

Coût = 3 000 Euros sur crédits "  conférences " et " transports d’élèves " inscrits au budget.
+ 72 HSE pour l’animation.

5 . ANIMATIONS AUTOUR DE LA LECTURE ET DE L'ÉCRITURE PROGRAMMÉES PAR LE CDI.

  • Visite du Salon du Livre de Paris, et éventuellement d'autres Salons régionaux.
  • Promotion de la littérature contemporaine dans le lycée. Invitation d'auteurs, notamment des auteurs de romans policiers en collaboration avec l’association " Horizons Noirs ". Ateliers d'écriture, notamment de nouvelles dans le cadre de l’opération " Clin d’œil à la nouvelle ".
  • Semaine de la presse : kiosque et travail autour de la presse, y compris les métiers de la presse.
  • Concours de poésie et de nouvelles avec le soutien du FSE.
  • Sorties culturelles :
  • Musées, en fonction des programmes de littérature. Reconduction des séances d’initiation à la lecture de l’image avec le Musée des Beaux – Arts d’Orléans.
  • Théâtre : en liaison avec le programme de littérature, théâtre et représentation, sorties théâtrales (ATAO, Tête Noire, Clin d’œil)
  • Cinéma : participation plus large à l’opération " Lycéens au cinéma " et au concours de la jeune critique cinématographique.
  • Refonte de la vidéothèque du CDI et création d’un fonds de livres – cassettes.

OBJECTIF N° 3 : L’ÉDUCATION À LA CITOYENNETÉ, À LA SANTÉ ET À LA SÉCURITÉ

Pour une meilleure efficacité de la politique de prévention décidée au niveau de l’établissement, la mise en place d’un Comité d’Education à la Santé et à la Citoyenneté (CESC) apparaît nécessaire. Le CESC développe une démarche de projet qui suppose l’analyse de la situation de l’établissement et de son environnement, des problèmes, des ressources, des capacités d’initiative, des compétences à développer et la définition d’objectifs opérationnels.

Le CESC comprend des représentants de l’ensemble des membres de la communauté scolaire (personnels de direction, d’enseignement, d’éducation, de surveillance, de santé , personnels ATOSS, élèves et parents d’élèves) ainsi que des partenaires extérieurs. Sa composition qui est évolutive selon les thèmes abordés sera arrêtée, pour ce qui concerne ses membres permanents, par le conseil d’administration.

Cette réflexion plus globale va permettre :

  • de contribuer à la mise en place de l’éducation citoyenne dans l’établissement en rendant l’élève autonome, responsable et acteur de prévention
  • de définir au mieux les besoins des élèves en matière de prévention et d’organiser les actions nécessaires
  • de fonctionner en réseau inter - établissements en créant une passerelle entre école élémentaire, collège et lycée .
  1. ÉDUCATION À LA CITOYENNETÉ

a. Réflexion sur l’application du réglement intérieur :

Une réflexion doit s’engager entre les élèves de Seconde , leur professeur principal, le professeur d’ECJS et les responsables de la vie scolaire sur les raisons de l’existence du règlement intérieur et sur les modalités d’application de celui - ci. On pourra ainsi aborder, en priorité, les thèmes suivants :

  • - les droits et les devoirs des lycéens
    - le respect d’autrui
    - la courtoisie
    - la laïcité
    - l’assiduité et la ponctualité
    - la solidarité...

On aura également le souci de trouver une bonne articulation avec l’action de sensibilisation des élèves au respect de l’environnement (voir paragraphe 1.c) et éventuellement de prolonger cette activité sous la forme d’un PAE.

Les moyens nécessaires à la conduite de ces actions seront pris sur le contingent d’H.S.E. et sur le budget de l’établissement (crédits d’animation notamment).

b. Formation des délégués – élèves :

Les élections des délégués de classe seront précédées d’une sensibilisation des élèves à l’importance de cette fonction.

Les délégués de Seconde bénéficieront tous d’une formation de deux demi-journées au cours du premier trimestre de l’année scolaire, juste après les élections des délégués de classe. Les délégués des classes de Première et de Terminale qui se porteront volontaires et notamment ceux qui exercent cette fonction pour la première fois, pourront également bénéficier d’une formation de deux demi-journées.

Cette formation s’organisera autour des quatre grands objectifs suivants :

  • La formation civique : on abordera les bases d’une pratique démocratique en traitant les notions de la représentation, de l’élection, de l’exercice du mandat ainsi que le fonctionnement des institutions administratives et des instances de concertation mises en place dans le cadre de la décentralisation .
  • Le droit d’expression et l’apprentissage des responsabilités : il repose sur un ensemble de droits mais aussi de devoirs et s’exerce dans un cadre juridique précis.
  • La connaissance de l’établissement et de son environnement: il s’agit pour ces nouveaux délégués de découvrir les différents partenaires internes et externes qui participent à l’organisation et aux missions de l’établissement.
  • Le fonctionnement de l’établissement : avec ce dernier objectif, ce sont les questions éducatives, la vie des élèves et les contraintes de la vie collective qui seront abordées.

c. Sensibilisation des élèves au respect de l’environnement :

On pourra s’orienter vers la programmation de semaines à thèmes (l’eau, les déchets, l’énergie...) destinées à sensibiliser les élèves aux problèmes d’environnement grâce à des campagnes d’affichage, des expositions et des conférences, avec le concours d’organismes divers (CRDP, Agence de l’Eau, Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie).

La sensibilisation des élèves portera également sur le respect de leur environnement quotidien, notamment celui des locaux, du mobilier et des matériels mis à leur disposition au lycée.

L’élaboration de projets d’activités éducatives dans ce domaine est vivement encouragée, des aides financières spécifiques pouvant être demandées aux autorités de tutelle (Rectorat et Conseil régional) ou décidées par le Conseil d’Administration en cours d’année scolaire. Un concours d’affiches pourra être organisé dans le cadre de cette réflexion sur la citoyenneté.

d. Encouragement à la participation des élèves à la vie associative :

La participation des élèves à la vie associative, notamment à visée humanitaire, sera vivement encouragée, en particulier en relayant au plan local l’opération nationale " Envie d’agir ".

 2. ÉDUCATION À LA SANTÉ 

Le lycée se propose de poursuivre et de renforcer l’effort d’éducation à la santé entrepris depuis plusieurs années en faveur des élèves. Pour les années scolaires à venir, la lutte contre les conduites à risques reste l’objectif prioritaire. Les actions de prévention suivantes seront organisées pour les élèves par le service médico-social du lycée (médecin, infirmières, assistante sociale) en étroite collaboration avec l’équipe de direction, d’éducation et d’intendance.

  • Prévention des conduites addictives :

partenaires : Service de prévention du Ministère de l’intérieur :MILAD (Mission de lutte anti-drogue)

  • Prévention des risques liés à la sexualité :

partenaires : Mouvement Français pour le Planning Familial

  • Prévention des risques liés au mal-être de l’adolescent :

pour les élèves et les parents d’élèves : interventions de professionnels sous forme de conférences-débats pour les adultes du lycée : conférence et action de formation continue.

  • Animation autour de l’alimentation :

Partenaire : service prévention de l’IRSA de Tours ( Institut inter- régional pour la santé)

  • Initiation aux gestes de premiers secours :

Formation dispensée par une des infirmières du lycée

  • Initiation à la gestion du stress :

Partenaire à préciser.

  • Dans le cadre du CESC, une réflexion sera menée afin de passer à un " lycée non fumeur ".

Sources possibles de financement :

  • subventions DDASS
  • subventions MILDT ( Ministère de l’intérieur)
  • subvention FSE ( Foyer socio-éducatif)
  • crédits de conférence
  • crédits d’animation

3. ÉDUCATION À LA SÉCURITÉ

L’éducation à la citoyenneté doit engager chaque élève à prendre en charge sa propre sécurité et celle des autres . L’accent sera porté sur :

  • la sécurité routièrela sécurité incendie (rappel des consignes et respect des installations)
  • la sécurité domestique
  • la sécurité alimentaire

Des messages seront transmis via le réseau télévision interne, par le site Web, par des expositions, par le journal du lycée ou tout autre document.



OBJECTIF N° 4 : L’ÉDUCATION À L’ORIENTATION ET L’ÉVOLUTION DE LA STRUCTURE PÉDAGOGIQUE DE L’ÉTABLISSEMENT

1. PROGRAMME D’ÉDUCATION À L’ORIENTATION :

La réussite future des jeunes passant par une orientation bien réfléchie, la réglementation nationale fait obligation à tous les établissements secondaires d’élaborer un programme d’éducation à l’orientation, partie intégrante du projet d’établissement et de la formation dispensée aux élèves. Il s’agit d’aider chacun d’entre eux à construire progressivement, au fil des années, un projet personnel d’orientation scolaire et professionnelle. Afin de permettre un vrai suivi du projet d’orientation de chaque élève tout au long de sa scolarité dans le second cycle, un document " Projet personnel de l’élève " sera mis en place dès l’entrée en Seconde.

Le programme d’éducation à l’orientation décrit ci-dessous, s’attache à définir, pour chaque niveau de classes, un certain nombre d’actions complémentaires et cohérentes entre elles. Les dates de ces différentes actions seront précisées au fur et à mesure du déroulement de l’année scolaire.

CLASSES DE SECONDE 

En Seconde de détermination, l’objectif immédiat est de préparer les élèves à choisir de façon raisonnée la filière de baccalauréat qu’ils suivront en classe de Première.
L’information à l’orientation des élèves de Seconde tiendra compte des politiques nationale et académique tendant à revaloriser les filières L et S.

Au 1er trimestre :

  • Juste avant les vacances de Toussaint, une réunion de l’équipe pédagogique de chaque classe permet de cerner les principaux cas d’élèves ayant des difficultés d’adaptation au rythme du second cycle et d’avoir, en leur direction, une action personnalisée, sans attendre le conseil de classe du premier trimestre.
  • Cette réunion est suivie d’une rencontre Parents - Professeurs qui permet de préciser les objectifs à atteindre et les méthodes pédagogiques retenues, et de dresser un premier bilan de l’adaptation des élèves ; des rendez-vous peuvent, à cette occasion, être pris pour aborder des problèmes plus personnels.
  • Les élèves sont informés des moyens documentaires existant au lycée sur l’orientation : le CDI organise une information de tous les élèves des classes de Seconde, en présence de leur professeur principal sur la procédure d'autodocumentation concernant les filières, les formations et les débouchés.
  • Chaque élève a la possibilité de demander à rencontrer une Conseillère d’Orientation Psychologue (C.O.P.) pour tout problème d’adaptation en Seconde ou d’orientation.
  • Une réunion des Professeurs Principaux et des C.O.P. est organisée en Novembre pour faciliter l’action concertée des divers partenaires de l’orientation.

Au 2ème trimestre :

  • Au cours de la deuxième quinzaine de Janvier, les Conseillères d’Orientation Psychologues interviennent auprès des classes de Seconde afin de leur présenter les différentes séries de baccalauréat et leurs débouchés dans l’enseignement supérieur.
  • Un document de présentation des filières de Première, propre au Lycée Pothier, complètera les informations de la brochure nationale O.N.I.S.E.P.
  • Une réunion d’information des Parents d’élèves et une rencontre parents – professeurs se tiendront fin janvier ou début Février avant que les élèves aient à formuler leurs intentions provisoires d’orientation pour le Conseil de classe du 2ème trimestre.
  • Entre les mois de février et d’avril, des professeurs et des élèves organiseront la présentation de leur filière L, ES, S et STT afin d’apporter directement aux élèves de Seconde des informations sur les compétences nécessaires, les difficultés rencontrées et les solutions à apporter. Cette action pourra éventuellement se dérouler sous la forme d’une demi-journée banalisée dont le principe et la date seront arrêtés par le conseil d’administration.
  • Chaque professeur principal recensera les vœux d’informations complémentaires portant notamment sur les secteurs d’activités professionnelles et, en fonction de la demande, des réunions thématiques pourront être organisées soit au niveau d’une classe, soit au niveau d’un groupe de classes.
  • Par la suite, et jusqu’aux décisions de fin d’année, l’action individualisée des Professeurs Principaux et des C.O.P. visera à ajuster au mieux les choix envisagés aux possibilités de chaque élève, en vue d’une orientation la plus positive possible.

CLASSES DE PREMIÈRE 

  • Les professeurs principaux insisteront auprès des élèves sur l’enjeu de la classe de première dans le projet d’études post – baccalauréat et les inviteront à se documenter sans attendre sur les orientations vers l’enseignement supérieur ; ils devront également réfléchir au choix de l’enseignement de spécialité qu’ils suivront en classe de Terminale.
  • Un document spécifique au lycée Pothier sera diffusé aux élèves pour les renseigner concrètement sur l’organisation des classes terminales et les coefficients au baccalauréat, et pour leur présenter les principaux débouchés dans l’enseignement supérieur des différentes séries de baccalauréat.
  • Les élèves de Première seront invités à participer au Forum des Formation post-Bac organisé au lycée fin -Janvier.
  • Des rencontres entre élèves de Première et élèves et professeurs de Terminale seront organisées en cours d’année.

CLASSES TERMINALES 

  • Consultation de la Documentation ONISEP (voies de formation et professions) placée en libre service au CDI.
  • Intervention des Conseillères d’Orientation Psychologues au cours de la première quinzaine de Décembre : c’est l’occasion d’un premier contact et d’une information générale sur les diverses filières d’enseignement supérieur.
  • Forum de l’enseignement supérieur et des carrières organisé un samedi du mois de janvier par les trois lycées du centre – ville d’Orléans : les lycéens auront ainsi la possibilité de rencontrer, sur l’ensemble des trois sites, des professeurs et des étudiants des principales filières de l’enseignement supérieur et des représentants des métiers auxquels conduisent ces différentes formations. Afin que ce forum soit le plus bénéfique possible, il sera précédé, dans chaque classe, d’une préparation spécifique, sous l’égide du professeur principal.
  • En outre des rencontres avec des Universitaires ou des responsables de Grandes Écoles voire de divers secteurs d’activités professionnelles pourront être organisées : I.E.P., I.U.P., etc...
  • En complément de ces différentes actions d’information, les élèves et les familles peuvent obtenir, sur rendez-vous, des conseils personnalisés auprès :

- du professeur principal ou des autres professeurs de la classe.
- des Conseillères d’Orientation Psychologues.
- du C.P.E. ou du Proviseur - adjoint ayant la responsabilité des classes terminales.

N.B. : Compte - tenu des contraintes du calendrier des procédures d’orientation (saisie des vœux au minitel, dépôt des dossiers d’orientation), le projet de l’élève doit être pratiquement arrêté avant la fin du mois de Mars. Pour certaines filières, la date de pré-inscription peut être plus précoce. Dès le début du mois de Janvier, chaque élève de Terminale sera destinataire d’une note qui précisera les modalités de gestion des dossiers de candidature à l’entrée dans les différentes filières d’enseignement supérieur.


2. L’ÉVOLUTION DE LA STRUCTURE PÉDAGOGIQUE 

Les élèves de la filière STT quittent le lycée Pothier après obtention de leur baccalauréat. Il apparaît vivement souhaitable que chacun puisse alors poursuivre des études supérieures afin d’acquérir une formation professionnelle et un diplôme de type " Bac + 2 " qui sont de plus en plus indispensables pour une bonne insertion dans la vie active.

Dans cette perspective, le lycée Pothier va renouveler sa demande d’ouverture d’une section préparant au BTS Assistant de gestion PME-PMI par alternance , sous statut scolaire. Cette section serait également accessible aux élèves titulaires d’un baccalauréat professionnel et impliquerait un partenariat étroit avec des entreprises dans lesquelles les étudiants feraient des stages en alternance avec les cours dispensés au lycée.



OBJECTIF N° 5 :  LE DÉVELOPPEMENT DU SPORT AU LYCÉE

 L’association sportive du lycée Pothier est régie par les statuts de la loi de 1901, et fonctionne conformément aux règlements du sport scolaire national dans le cadre de l’UNSS.

Elle propose aux élèves, quelles que soient leurs aptitudes, une pratique sportive diversifiée, sous la responsabilité des enseignants d’EPS.

Le projet d’établissement se fixe comme objectif de favoriser au maximum le développement du sport scolaire dans le cadre de l’association sportive du lycée, selon les deux principaux axes retenus par l’équipe de professeurs d’EPS. :

  • - participation aux compétitions sportives organisées par l’UNSS.
  • - animation interne à l’établissement sous la forme de tournois inter - classes et d’autres activités de masse devant être définies en début d’année scolaire par les instances statutaires de l’AS.

Pour favoriser ce développement du sport scolaire plusieurs voies pourront être explorées par l’établissement et son association sportive :

1) La gestion du temps :

  • - Les classes de second cycle seront totalement libérées le Mercredi après - midi (mis à part les ateliers facultatifs prévus dans le cadre des activités pédagogiques complémentaires).
  • - Pour permettre le déroulement de rencontres inter - classes on s’efforcera, autant que possible, de libérer des créneaux de 2 heures en milieu de journée.
  • - Pour permettre l’organisation d’épreuves de masse on pourra envisager ponctuellement, et sous réserve d’avis favorable du conseil d’administration, de banaliser 2 heures ou une demi-journée de cours.

2) La coopération inter - établissements :

Afin d’élargir la palette des activités sportives offertes aux élèves, on recherchera, si nécessaire, une coopération inter - établissements dans le cadre de l’UNSS.

3) L’amélioration de la communication interne :

Par une stratégie renforcée de communication interne qui sera elle-même facilitée par l’établissement (panneaux d’affichage, lettre d’information dans les dossiers d’inscription, article dans la plaquette du lycée...) l’association sportive s’efforcera de mieux se faire connaître auprès des élèves, des parents d’élèves et des personnels, et pourra ainsi jouer un rôle accru dans la dynamique interne du lycée.

4) Une véritable contribution à l’éducation à la citoyenneté :

En confiant des responsabilités réelles aux élèves (capitanat, arbitrage, participation à la gestion de l’association...) et en s’efforçant de leur faire acquérir ou de développer en eux certaines valeurs fondamentales (respect des lois, respect d’autrui, lutte contre la violence...), l’association sportive contribue largement à l’éducation à la citoyenneté qui constitue une des priorités du projet d’établissement.

5) La coopération entre l’association sportive et le service de santé :

On s’efforcera de renforcer les liens existant entre l’association sportive et le service de santé de l’établissement (médecin de santé scolaire et infirmières), notamment dans les deux domaines suivants :

  • - Contrôle et suivi médical des élèves pratiquant le sport de compétition (dans le cadre de la réglementation en vigueur et dans la limite des moyens mis à disposition du lycée).
  • - Education à la santé (importance du sport dans l’hygiène de vie, diététique, lutte contre le dopage...).


OBJECTIF N°6 : L’OUVERTURE SUR L’INTERNATIONAL

 1. LES ÉCHANGES SCOLAIRES 

Le lycée maintient sa volonté de développer ses relations internationales en privilégiant les échanges linguistiques et culturels sous la forme d’appariements avec des établissements scolaires, s’appuyant eux-mêmes sur le principe de la réciprocité de l’accueil entre participants.

Tout en prenant en compte la diversité de ses partenaires étrangers, l’établissement s’efforcera, dans de tels échanges scolaires internationaux, d’atteindre les objectifs suivants :

  • un bain linguistique maximal par immersion dans les familles d’accueil afin d’améliorer la pratique de la langue et la motivation des élèves pour l’étude de celle-ci.
  • l’approfondissement de la connaissance de la culture et de l’histoire du pays visité.
  • une étude plus spécifique portant sur un ou deux thèmes choisis d’un commun accord avec les correspondants étrangers et débouchant, après l’échange, sur une véritable exploitation pédagogique voire la production d’un compte-rendu (exposition, montage vidéo...)
  • éventuellement, des activités musicales ou sportives (concerts donnés en commun, rencontres sportives...)

L’établissement pourra s’appuyer sur les structures rectorales (Délégation académique aux relations internationales) afin de disposer de moyens supplémentaires en établissant des dossiers spécifiques, et s’engager dans des échanges internationaux dans le cadre des jumelages de la ville d’Orléans avec d’autres villes étrangères.

Il s’efforcera de mettre en place de nouveaux échanges scolaires avec des pays peu éloignés (Angleterre, Irlande, Allemagne, Espagne…) afin de permettre au plus grand nombre d’élèves possible de participer à ces échanges, sans que puisse intervenir une sélection par l’argent.

Moyens envisagés :

  • - Participation individuelle des familles (variable selon l’échange).
  • - Budget de l’établissement : transports d’élèves + frais de réception
  • - F.S.E. (600 Euros pour l’accueil de chaque groupe étranger).
  • - Subvention(s) octroyée(s) éventuellement par le Rectorat, les collectivités territoriales ou divers organismes.

Le vote par le conseil d’administration de ce chapitre du projet d’établissement a valeur d’autorisation pour le développement de chacun des projets (mise en place de l’échange, engagement d’une procédure d’appariement, dépôt d’une demande de subvention auprès du Rectorat). Toutefois, pour chaque voyage à l’étranger, le conseil d’administration devra être consulté sur le montant de la contribution demandée aux familles (décision modificative au budget).

2. AUTRES ACTIONS ENVISAGÉES : 

Le lycée mettra en œuvre d’autres actions d’apprentissage de la langue et des coutumes de pays étrangers :

  • Conférences , débats et échanges avec des intervenants d’origine étrangère, y compris des parents d’élèves du lycée;
  • Visites d’entreprises étrangères dans l’agglomération orléanaise et échanges sur les modes de gestion différents ;
  • Communication par e-mail avec des correspondants étrangers.


OBJECTIF N° 7 : LA POLITIQUE DE L'ÉTABLISSEMENT EN DIRECTION DU PÔLE CPGE.

Au lycée Pothier, les étudiants de classes préparatoires représentent plus du tiers de l'effectif global. Dans cette voie exigeante certes, mais qui a su évoluer, ils reçoivent un enseignement qui permet de trouver des débouchés extrêmement variés.

1. Informer pour recruter des étudiants plus nombreux, plus motivés, mieux renseignés sur la réalité des CPGE :

1.a. Informer au sein du lycée Pothier.

  • Organiser une rencontre entre les professeurs du second cycle et des classes préparatoires.
  • Inviter les élèves, les parents, les professeurs de première et de terminale à une réunion d'information.
  • Prévoir des entretiens avec les professeurs de terminale pour les conseiller sur la façon de remplir des dossiers.
  • Informer, lors de la pré-rentrée, l'ensemble des professeurs de classes préparatoires sur toutes les filières existantes au sein du Lycée.

1.b. Informer les élèves, les parents et les professeurs des autres lycées.

  • Rencontrer les élèves, les parents, les professeurs de première et de terminale de tous les lycéens de l'agglomération orléanaise lors des réunions programmées en soirée.
  • Participer aux différents forums organisés dans l'académie.
  • Organiser une demi - journée "Portes ouvertes" au lycée un samedi matin.
  • Organiser, tous les deux ou trois ans, une rencontre entre les professeurs des classes préparatoires du lycée Pothier et les professeurs des classes de terminale des autres lycées de la région.
  • Diffuser les résultats au concours par le biais des média, du site internet notamment.
  • Envoyer les résultats scolaires des étudiants de première année à leurs lycées d'origine.
2. Accueillir et suivre les étudiants pour faciliter leur adaptation et éviter au maximum tout abandon d'études :

2.a. Apporter une aide matérielle et psychologique.

  • Informer sur l'internat ouvert du dimanche soir au samedi midi
  • Informer sur l'existence de la caisse de solidarité et des bourses d’enseignement supérieur (pour les frais d'inscription aux concours notamment).
  • Inviter les étudiants à rencontrer professeurs, CPE ou Proviseur-Adjoint le plus rapidement possible en cas de difficulté psychologique.

2.b. Aider les étudiants à bâtir leur projet d'études en :

  • les informant sur les différents concours qu'ils peuvent passer, les écoles, leurs résultats, notamment par le biais de forums auxquels participent souvent d’anciens étudiants du lycée Pothier : forum grandes écoles scientifiques, forum grandes écoles de commerce et de gestion, forum à l’intention des CPGE littéraires.
  • les informant sur les accords passés par le lycée avec les universités et les IEP et sur les équivalences de DEUG.
  • favorisant leurs contacts avec le monde du travail (réunions d'information sur les carrières, invitations de cadres d’entreprises, etc…)


OBJECTIF N° 8 : L’AMÉLIORATION DU CADRE MATÉRIEL DE TRAVAIL ET DE VIE DES ÉLÈVES ET DES PERSONNELS

L’amélioration du cadre matériel de travail et de vie des élèves et des personnels est un souci permanent tant pour le Conseil Régional que pour l’établissement. Cette amélioration concerne deux grands domaines :

  • - La restructuration et la rénovation des locaux.
  • - La poursuite de la modernisation des équipements.

1. UN SCHÉMA DIRECTEUR POUR LA RÉNOVATION ET LA RESTRUCTURATION DU LYCÉE

À la suite d’une longue réflexion sur les besoins prioritaires des usagers et des personnels et après approbation par le conseil d’administration du lycée Pothier, un schéma directeur pour la restructuration immobilière de l’établissement a été arrêté par le Conseil Régional.

Ce schéma directeur, prolongé par un programme, a débouché sur un concours d’architecture portant à la fois sur une vision globale des bâtiments du lycée à moyen terme et, à court terme, sur la réalisation d’une première tranche de travaux correspondant à la construction d’un nouveau bâtiment totalement dédié aux sciences.

D’autres phases vont suivre et, avant chaque étape de cette restructuration, une concertation étroite sera organisée entre l’architecte désigné par le Conseil Régional et les personnels et usagers concernés afin de répondre le mieux possible aux besoins des différents services.

2. POURSUIVRE LA MODERNISATION DES ÉQUIPEMENTS EN FAVEUR DE LA PÉDAGOGIE ET DES AUTRES SERVICES

Grâce aux subventions d’État, à celles de la Région Centre, à la taxe d’apprentissage qu’il reçoit des entreprises au bénéfice de ses classes technologiques, et sur ses fonds propres (Budget + Décisions modificatives), le Lycée Pothier entend poursuivre la politique de modernisation de ses équipements engagée depuis plusieurs années.

Si cet effort concerne en premier lieu la pédagogie, en fait tous les services en bénéficient : CDI, Vie Scolaire, Administration, Intendance, Restaurant scolaire, Entretien...

Ces dernières années l’accent a été particulièrement mis sur l’informatique de gestion (mise en place d’un réseau d’une quarantaine de postes) et celui de l’informatique pédagogique (renouvellement progressif des ordinateurs des salles scientifiques, de l’équipement de trois salles pour les CPGE et de deux salles pour le Second Cycle avec un développement des accès INTERNET, mise en place d’un deuxième laboratoire de langues vivantes...).

Il conviendra, dans les prochaines années, de poursuivre cet effort de renouvellement voire d’extension du parc informatique en tenant compte des projets de restructuration immobilière et en concertation avec les conseils d’enseignement. La mise en place de nouveaux outils (chaires multimédia, tableaux interactifs …) pourra être envisagée au fur et à mesure de cette restructuration.

De la même façon, l’effort de modernisation des matériels mis à la disposition des personnels ouvriers et de service, sera poursuivi.


OBJECTIF N°9 : L'AMÉLIORATION DE LA COMMUNICATION AU SEIN DU LYCÉE

 L'amélioration de la communication entre les différents partenaires au sein du lycée constitue un élément fort du projet d'établissement. S'appuyant sur quelques valeurs essentielles (liberté d'expression, respect d'autrui, transparence, cohérence interne…), elle doit permettre à chacun quel que soit son statut, d'être suffisamment informé sur le fonctionnement du système éducatif et la vie du lycée, et ainsi de mieux se situer et de jouer pleinement son rôle au sein de l'établissement.

Elle doit contribuer également au développement du sentiment d'appartenance à une véritable communauté au sein de laquelle il est agréable de travailler.

Concrètement, il s'agit d'établir un véritable plan de communication (interne et externe) comportant plusieurs volets, avec un souci permanent de cohérence tant dans l'espace (différents services et bâtiments concernés) que dans le temps (calendrier de l'année scolaire).

 1. L'amélioration de la communication par affichage. 

En s’appuyant sur une analyse réalisée début 2001, un plan global pour l'implantation et la spécialisation des panneaux d'affichage a été élaboré ; il concerne tous les secteurs d’activités (administration, vie scolaire, CVL, orientation, actions santé, FSE, AS-UNSS, activités culturelles, affichage libre, etc…) et a été progressivement mis en œuvre au cours des deux dernières années. Une nouvelle étude sur la communication au sein de l’établissement, actuellement en cours de réalisation par une étudiante de BTS, devrait permettre de mieux cerner les ajustements nécessaires.

En ce qui concerne l'affichage "libre", il convient de rappeler clairement et régulièrement à tous, la déontologie qui, en la matière, doit être respectée dans un établissement scolaire public (signature des articles, interdiction des attaques contre les individus, respect de la laïcité..).

La mise à jour de l'affichage, y compris de celui qui se fait par le biais de panneaux lumineux, doit être assurée de façon très régulière par les différents services ou associations concernés, un aide-éducateur plus spécialement chargé du secteur " communication " assurant un suivi plus global de l'affichage dans l'établissement.

2. La diffusion d'une brochure de présentation du lycée.

Chaque année, au moment de la rentrée scolaire, sera diffusée à tous les personnels, élèves et parents d'élèves du lycée, une brochure de présentation du lycée, dont la rédaction doit être assurée par une équipe la plus large possible, placée sous la responsabilité du chef d'établissement.

Aux articles ayant un caractère relativement permanent (historique du lycée, organigramme, plan de masse, structure pédagogique…) seront associés des articles thématiques variables selon les années.

3. La diffusion d'un journal d'établissement.

En complément de la brochure distribuée en début d'année, un journal faisant le point sur la vie du lycée est diffusé le plus souvent possible. Ce journal est rédigé par une petite équipe associant diverses catégories de personnels et quelques élèves.

Parallèlement, les élèves peuvent créer, dans le cadre du Foyer Socio -Educatif, un club "Journal". Celui-ci doit naturellement respecter la déontologie habituellement en vigueur dans les lycées publics.

4. Développer et faire connaître le site "Web" du lycée. 

Ce site créé dans le cadre de l'atelier "multimédia" et animé par une équipe de professeurs et un aide - éducateur, est un nouveau moyen de communication qui est appelé à se développer dans les prochaines années.

Placé sous la responsabilité juridique et morale du chef d'établissement, il s'efforcera d'apporter à tous ceux qui le consultent, d'utiles renseignements sur la structure pédagogique et la vie du lycée, et mettra en valeur certains travaux ou activités d'élèves ainsi que les expérimentations pédagogiques conduites par les professeurs du lycée.

5. La mise en valeur des expositions réalisées au lycée. 

A court terme, on s'attachera à diffuser, suffisamment à l'avance, le programme trimestriel des expositions prévues dans le hall du N.E.S. et (ou) au niveau de la mezzanine.

A moyen terme, on s'efforcera, dans le cadre de la restructuration immobilière, de trouver une solution satisfaisante pour répondre aux besoins des expositions : lieu facilement accessible à tous et présentant de solides garanties de sécurité.

6. Les relations avec les parents d'élèves. 

L'efficacité de l'enseignement et de l'éducation dispensés aux élèves dépend, en partie, de la cohérence et de la complémentarité entre les rôles respectifs des enseignants et des parents. Cette cohérence et cette complémentarité impliquent un dialogue permanent, le plus constructif possible, la forme habituelle étant celle de la rencontre individuelle ou personnalisée :

  • - parents – professeur d'une discipline
    - parents – professeur principal
    - parents – conseiller principal d'éducation
    - parents – proviseur - adjoint ou proviseur
    - parents – infirmière
    - parents – conseillère d'orientation psychologue
    - parents – assistante sociale scolaire.

De telles rencontres peuvent avoir lieu aussi bien à l'initiative des parents qu'à celle des personnels du lycée.

A l'intention des parents de chaque classe de Seconde :

  • une réunion d'information générale et de présentation des équipes et des objectifs pédagogiques sera organisée au cours des premières semaines de l’année scolaire. Il s’agit avant tout d’une première prise de contact devant favoriser une implication positive des parents dans le suivi scolaire de leurs enfants ;
  • en février, sera organisée une rencontre parents – professeurs avant l’expression des vœux provisoires d’orientation des élèves.

À l’intention des parents d’élèves de chaque classe de Première, sera organisée, courant octobre, une réunion à laquelle participeront tous les membres de l’équipe pédagogique ; cette rencontre permettra notamment de mettre l’accent sur les enjeux de la classe de Première et les objectifs pédagogiques visés dans chaque discipline.

En outre, la diffusion d'une circulaire "vie scolaire" en même temps que celle du matériel de vote pour l'élection des représentants des parents d'élèves au Conseil d'Administration, viendra compléter l'information dispensée par l'équipe de direction du lycée lors des assemblées générales des fédérations de parents d'élèves en début d'année scolaire.

7. Information des collégiens et de leurs parents sur les études et la vie au lycée : 

Le projet d’une matinée " Portes ouvertes " s’adressant aux élèves de 3ème et à leurs familles sera étudié au sein du lycée ainsi qu’en réunion de bassin de formation et avec les services académiques qui organisent eux – mêmes des actions d’information sur le Second Cycle. Le conseil d’administration sera à nouveau consulté sur ce point, le moment venu.


OBJECTIF N°10 : UN PLAN DE FORMATION DES PERSONNELS COHÉRENT AVEC LES OBJECTIFS PRÉCÉDENTS

En dehors des stages à candidatures individuelles offerts dans le Plan Académique de Formation (PAF, l’établissement organisera directement ou demandera aux services académiques compétents (DIFOR - IUFM) d’organiser au cours des deux prochaines années scolaires des stages correspondant en priorité aux objectifs affichés dans le projet d’établissement.

1. POUR LES PERSONNELS D’ENSEIGNEMENT, D’ÉDUCATION ET DE SURVEILLANCE

Pour les personnels d’enseignement, d’éducation et de surveillance, les actions de formation continue à initiative collective seront orientées principalement vers :

  • La psychologie des adolescents et la prévention des conduites déviantes.
  • les processus d’apprentissage (attention, mémorisation, développement de la réflexion…), les méthodes de travail des élèves (approche transdisciplinaire) et la prise de notes.
  • L’utilisation pédagogique des technologies nouvelles.
  • Le rôle des professeurs principaux ( accueil et suivi des élèves, aide à l’orientation, éducation à la citoyenneté, réflexion sur le règlement intérieur, élections des délégués de classe…).

2. POUR LES PERSONNELS ATOSS 

La formation des personnels administratifs, techniciens, ouvriers, de service et de santé (ATOSS) sera essentiellement orientée sur les métiers exercés et leurs évolutions ; elle fera appel avant tout à des entreprises prestataires de services et partenaires du lycée.

En restauration , la formation à l’hygiène alimentaire (HACCP) sera destinée aux cuisiniers et personnels d’encadrement, et dispensée par le laboratoire d’analyse qui intervient au lycée.

Pour le service général une formation à l’hygiène par les produits d’entretien concernera les personnels chargés de l’entretien général des locaux, y compris du service de restauration.

Dans le domaine de la sécurité, des actions de formation concernant l’utilisation de la nouvelle centrale des alarmes " incendie " et l’aide à la mise en place d’une équipe de sécurité seront développées.

Les services académiques de maintenance (S.T.A.M.) développeront sur leur propre budget des actions visant à suivre l’évolution des technologies et à permettre l’adaptation des nouveaux personnels à leur poste..

Les personnels du service de gestion et de l’agence comptable continueront de développer avec les équipes des lycées Benjamin - Franklin et Jean - Zay des ateliers d’échange de pratiques, destinés à mieux connaître et comparer les procédures et les organisations en matière de gestion de manière à mieux répondre à l’évolution des besoins dans ce domaine.

Standard : 02 38 79 56 00
Vie scolaire CPGE : 02 38 79 56 07
Vie scolaire 2nd cycle : 02 38 79 56 08 ou 09
Proviseur : 02 38 81 74 56
Intendance : 02 38 79 56 40
Proviseurs adjoints : 02 38 79 56 47
2 rue Marcel Proust, 45044 ORLEANS CEDEX1

Back to top